Pont des Trous : quel bilan pour la rencontre Prévot-Ville de Tournai ?

Question écrite à M. Maxime PREVOT, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine, sur le « bilan de la rencontre avec le Collège communal tournaisien concernant le Pont des Trous ». Lors de notre dernier échange, il y a quinze jours, Monsieur le Ministre m’indiquait avoir fixé à ce lundi 25 janvier une réunion, à son cabinet, avec les représentants de toutes les composantes du collège communal tournaisien afin de s’assurer d’une vision clairement et définitivement partagée sur la question du pont des Trous et de la traversée de Tournai. Il espérait de la sorte pouvoir avancer dans ce dossier sans risque de marche arrière.

Quels sont les résultats de la réunion ? Une vision commune se dégage-t-elle entre la Région et les autorités communales de Tournai ? Des modifications majeures sont-elles à attendre dans ce dossier ? Le calendrier s’en trouve-t-il modifié ?

Réponse de Maxime PREVOT. Il est en effet exact qu’une réunion s’est déroulée, le 25 janvier dernier en mon Cabinet, avec les autorités communales de Tournai. Il est en effet de ma volonté de faire en sorte que les points de blocage liés essentiellement au pont des Trous soient levés et qu’on puisse avancer de façon plus sereine sur ce dossier important qu’est le dossier Seine-Escaut.

Je ne vais pas refaire l’historique de ce vaste dossier, je tiens cependant à ce que tout le monde ait bien à l’esprit que Seine-Escaut, ce n’est pas uniquement le pont des Trous, et qu’il serait bien malheureux, mais surtout regrettable pour l’économie picarde, mais aussi, dans son ensemble, wallonne, que ce projet n’aboutisse pas correctement parce qu’un de ses aspects crée blocage et frustration.

Je profite de cette occasion pour vous rapporter une anecdote qui en est une sans en être une. Il y a peu, un bateau s’est présenté au niveau du pont des Trous et celui-ci n’a pu le franchir, l’arche centrale ne le permettant pas. Je vous passerai les métrages et autres considérations techniques et de sécurité y liés. Toujours est-il qu’il a été immobilisé pendant 6 heures. L’intérêt est donc là : les bateliers veulent passer, et attendent cet élargissement.

À l’issue de ladite réunion, il en résulte qu’un comité d’accompagnement va être mis sur pied par la Ville de Tournai, regroupant l’associatif, le technique et le politique. Sa composition devra être arrêtée pour fin février.

Le bureau d’études désigné pour le pont des Trous a été sollicité pour ouvrir sa collaboration au niveau des propositions à établir pour aborder la version pierre du pont. Ces propositions seront remises pour avril,-mai et analysées par ledit comité. La date butoir de choix final est le 30 juin prochain.

Le calendrier de travail ainsi fixé, par mes soins, au comité de pilotage, est certes, contraignant, mais nécessaire, pour éviter les pertes de temps inutiles.

Si à l’échéance du 30 juin 2016, aucune décision unanime ou majoritaire quant à l’option présentée, n’a été prise, je retiendrai personnellement l’option à prendre pour le pont des Trous.

De plus, il convient de ne pas perdre de vue la programmation RTE-T ainsi que son calendrier et mettre tout en œuvre pour que ce projet important puisse aboutir sur le plan économique.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *