Retour sur la soirée Ciné-débat « Et nous, avant le déluge, on fait quoi ? »

Notre soirée « Ciné-Débat » du 20 juin, dédiée au Climat, a connu un beau succès ! Après le visionnage du documentaire produit par Leonardo Di Caprio « Avant le Déluge » (film choc, assez horrifiant mais d’une vérité implacable), les orateurs (Eric Marchal, de l’éco-quartier Pic au Vent, Jean-François Masure, de la coopérative Clef (éolien), Josué Dusoulier , du réseau Ath en Transition, Vincent Delobel, chevrier bio à Havinnes et défenseur de la Déclaration des Droits des paysans, et Tony Roupin, pour les potagers collectifs / Incredible Edible) sont venus nous expliquer leurs gestes quotidiens, leurs actions, pour contribuer à améliorer notre rapport à l’environnement, à la planète. Une soirée optimiste qui faisait du bien !

Merci au public, dynamique malgré la chaleur torride (un comble !), et merci à la HELHA pour la location de la salle. Au plaisir de vous revoir et de prolonger les discussions sur ces thématiques importantes, qui me tiennent tant à cœur : c’est agréable de ne pas se sentir seule dans ces combats !

Vous trouverez au bas de cet article les liens évoqués durant la soirée, ainsi que ceux menant vers les intervenants.

Pour celles et ceux qui n’auraient pas pu être des nôtres et qui sont malgré tout intéressés, voici un compte-rendu de la soirée.

(suite…)

Comme une machine infernale que l’on doit arrêter

Pour vous présenter mes vœux 2017, je vous souhaitais de garder le sourire et de croire dans les belles surprises et les changements positifs à venir. Depuis lors, des surprises, nous en avons eu notre lot en Wallonie, mais de bien mauvaises malheureusement. L’affaire Publifin a explosé en un feu d’artifice de révélations et de dysfonctionnements, plus écœurants les uns que les autres. Avec des noms et surtout des montants qui dépassent l’entendement.

Comme vous, j’en ai été abasourdie. Et, davantage encore que vous, je suis révoltée, car je sais qu’en tant que mandataire politique, j’aurai à subir la suspicion légitime des citoyens qui, aujourd’hui un peu plus qu’hier, pensent « politiques, tous pourris ». Une seule solution : nettoyer les écuries d’Augias. Dire haut et fort que ces comportements sont inacceptables, et, surtout, tout mettre en œuvre pour les faire cesser. Il n’y a qu’à ce prix que nous conserverons le peu de confiance que la population a encore en ses représentants démocratiques.

(suite…)

Nos intercommunales en mariage forcé : voulez-vous couler avec moi ? ;-)

IEG doit épouser IDETA ! Voilà le nouveau postulat. La dernière « bonne vieille idée », retirée des cartons PS et MR. Sans préciser qui gérera les projets et les comptes… Au nom du « mariage de raison« , « si nous ne le faisons pas, l’imposition viendra de plus haut« . Sous-entendu « sans que les fiancés puissent rédiger eux-mêmes le contrat nuptial. »

Ne s’agirait-il pas plutôt d’un mariage forcé, pourtant interdit sous notre régime légal ? L’union n’est-elle pas généralement précédée d’une période de séduction, où chaque parti tente de se montrer séduisant ?

(suite…)

IDETA, le débat n’est pas clos

Création de filiales privées pour des investissements à risques, absence de représentation des mandataires publics dans des structures en poupées russes, manque de transparence des documents soumis au vote des mandataires communaux, épuisement des réserves financières… Je m’inquiète depuis plusieurs mois des orientations prises par l’Intercommunale IDETA et réclame la plus grande transparence de la part de cet acteur public. D’autant que mes interrogations sont partagées par de plus en plus de citoyens, chefs d’entreprises et mandataires communaux.

Des questions parlementaires qui fâchent

En 2016, bien avant l’affaire Publifin, j’ai interrogé plusieurs Ministres, sur des questions relatives aux intercommunales et plus particulièrement à l’intercommunale de développement économique IDETA (Tournai-Ath). Ces questions publiques ont vivement agacé les acteurs des intercommunales locales. Pourtant, je ne prétends pas accuser les dirigeants d’IDETA d’actes illégaux. Je souhaite par contre que ces derniers « jouent le jeu » des explications publiques et de la totale transparence.

(suite…)

Contre Caterpillar & cie, lisons bien les contrats avant signature !

Depuis deux mois, notre pays subit de plein fouet les effets d’une recherche de profits à outrance et sans aucune considération pour les dégâts sociaux, de certaines sociétés déshumanisées. En tant que citoyenne, j’exprime ma sincère compassion aux milliers de femmes et d’hommes employés par Caterpillar, ING, Douwe Egberts, MS Mode, etc qui ont appris leur licenciement imminent, et ma révolte quant aux procédés mis en oeuvre. Entendre le patron d’ING parler d’événements « excitants » à venir pour qualifier ce qui est avant tout un drame social nous rappelle l’écart de valeurs croissant entre les différents acteurs de notre paysage socio-économique.
(suite…)

La Basilique Notre-Dame de Bon-Secours reconnue Patrimoine exceptionnel de Wallonie

Ce jeudi matin, le Gouvernement wallon a donné son aval à la proposition de Maxime PREVOT (cdH), Ministre wallon du Patrimoine, de classer la Basilique Notre-Dame de Bon-Secours comme « Patrimoine exceptionnel de Wallonie ». Soutenant ce dossier de reconnaissance depuis 2006, Véronique WAROUX, Députée wallonne et habitante de Bon-Secours, est ravie par cette excellente nouvelle, fruit d’un travail de longue haleine.

(suite…)

Cession de voirie à Péruwelz : un Conseil communal irresponsable !

Retenue jusque des heures tardives en séances plénières du Parlement wallon ou de la Fédération Wallonie-Bruxelles TOUS les mercredis de l’année, je tiens à souligner une fois de plus l’organisation régulière des réunions de Conseil communal les jours où le Bourgmestre, Daniel Westrade, me sait empêchée. Hier encore, je n’ai pu que constater la clôture de la séance lors de mon arrivée, à 20h30, et prendre connaissance de la réduction à néant de mon travail préparatoire de réunion. Je me suis surtout inquiétée de la position du conseil par rapport à un point clé : CONVENTION DE CESSION DE VOIRIE du SPW vers la VILLE / N60 Rue Pont-à-la-Faulx – Rue Albert 1er.

J’apprends, consternée, que le Conseil a voté, à la presqu’unanimité, en faveur de la convention proposée par le SPW. J’ai pourtant, les jours précédents, tenté de sensibiliser des membres de la majorité sur les risques de valider telle quelle cette convention. Je juge ainsi irresponsable cette décision vis-à-vis des intérêts de la Ville. La convention aurait dû être reportée, amendée, complétée.

(suite…)

Prisons : « C’est tout de même mieux que dans les pays d’Afrique, M’dame ! »

Rejeté, le protocole d’accord. Repoussée (jusqu’à quand ?), la reprise du travail dans les prisons de Wallonie et de Bruxelles. La situation de nos établissements pénitentiaires s’enlise, et avec elle, le niveau minimal de dignité humaine due à chacun : détenus, comme gardiens. N’en déplaise à celles et ceux qui croient que les conditions de détention sont plus qu’acceptables, a fortiori pour ceux qui ont fauté. Une récente visite à la prison de Tournai m’a permis de constater l’abnégation de la Direction de l’établissement et des membres du personnel non grévistes, pour servir leurs détenus. Mais j’ai aussi pu constater que même s’il avait été approuvé, cet accord risquait malheureusement de ne pas solutionner totalement la situation à la prison tournaisienne. Elle est indigne d’un pays civilisé au XXIe siècle – et elle laisse préjuger sans peine des conditions pénibles de détention à Forest, ou dans d’autres vieilles prisons de Wallonie.

(suite…)

Retour en images sur l’apéro de l’Orange pressée

Merci à toutes et tous pour votre participation à l’Apéro de l’Orange pressée, merci aux bénévoles, à la famille, aux amis pour leur implication sans faille. Et merci pour l’ASBL ‘Les Ouvriers du Coeur’, que vous avez accepté de soutenir par votre présence. Nous leur transmettrons tout prochainement le résultat de vos dons !