La FWB se félicite des avancées obtenues sur les droits de l’enfant au Sénégal

Dans une précédente actualité, vous aviez pu prendre connaissance des avancées obtenues début novembre sur la protection des mineurs, au Sénégal, suite à la mission parlementaire menée à Saint-Louis. Ce mercredi au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, j’ai eu la chance de pouvoir commenter les concrétisations (code de l’enfant, et mise en place d’un médiateur) dans l’objectif, notamment, de limiter la problématique des enfants faux talibé. Vous retrouverez ci-dessous le texte de mon intervention.

« Je suis fière d’avoir participé à ce Comité mixte avec une Délégation composée de députés curieux, impliqués et motivés. Nous avons travaillé unis, dans un climat constructif et positif. Je tiens à féliciter et à remercier la Direction générale des Relations Extérieures du Parlement de la Communauté Française, en la personne de sa Directrice Viviane Gérard, et du 1er conseiller de direction Bruno Gevaert, pour l’excellente préparation de la mission, leur attention et leur adaptation en cours de déplacement.

(suite…)

Mission au Sénégal : les droits de l’enfant en reviennent gagnants

De retour d’une mission parlementaire au Sénégal, je me réjouis de la signature au cours de ce séjour d’une Résolution visant au renforcement de la protection juridique des enfants. L’adoption d’un Code de l’Enfant en vue d’assurer une meilleure protection des enfants, et l’institution d’un médiateur « Délégué aux droits de l’Enfant » sont deux mesures projetées encourageantes pour enrayer notamment la dérive des enfants de la rue, souvent dénommés « enfants talibés ».

(suite…)

Pour une intervention militaire aérienne en Syrie

Il est urgentissime d’intervenir militairement en Syrie. Réuni hier, le bureau politique du cdH a exprimé une nouvelle fois la nécessité d’une intervention militaire aérienne en Syrie, d’un renforcement de l’aide humanitaire sur place et d’une coordination au niveau belge et européen.

Comme le Président Benoit Lutgen l’avait déclaré le 30 août dernier à Wégimont, des frappes aériennes sont indispensables pour stopper l’avancée de l’Etat islamique et l’affaiblir, pour limiter la capacité d’action du pouvoir de Damas et pour endiguer la fuite de nombreux réfugiés de guerre syriens et irakiens. Il faudra également engager un processus volontariste pour trouver une solution politique en Syrie.

« Il faut donner de l’espoir aux populations locales pour qu’elles puissent vivre en sécurité et n’entament pas un exode au péril de leur vie » a déclaré Benoit Lutgen pour qui la Belgique doit renforcer sa participation tant au niveau humanitaire que militaire dans la région, dans le cadre d’une action internationale.

Dans le même temps, l’Union européenne doit dégager des moyens budgétaires pour renforcer l’intervention humanitaire sur place.

Enfin, l’Europe doit également inviter chaque Etat membre à prendre ses responsabilités et assurer une meilleure protection des populations qui fuient les conflits.

Au niveau belge, le cdH demande que le Gouvernement fédéral mette en place très rapidement une coordination avec les entités fédérées dans la gestion de cette situation d’urgence.

Les différentes actions doivent être coordonnées pour organiser au mieux l’aide humanitaire dans notre pays. En effet, les enjeux en termes de logement, de santé, de scolarité, etc. réclament une parfaite coordination de l’ensemble des acteurs concernés. Le Gouvernement fédéral doit dégager les moyens nécessaires pour faire face à ces différents défis. Il doit également apporter un soutien renforcé aux pouvoirs locaux pour que les communes puissent assurer l’accueil des réfugiés.

Le cdH demande que chacun soit au rendez-vous de l’accueil des « réfugiés de guerre » qui fuient leur pays pour sauver leur vie et celle de leur famille.

AFP PHOTO / ECPAD / EMA /ARMEE DE L’AIR

Denis Mukwege : prix Démocratie et Droits de l’Homme au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Le 24 juin dernier, j’étais heureuse de constater que mon travail –rejoint par mes collègues du Hainaut occidental au Parlement- en faveur du Docteur Denis Mukwege a fini par payer : le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a remis le prix pour la Démocratie et les Droits de l’Homme au médecin de Bukavu.

(suite…)

Solidarité avec la Tunisie

Un élan solidaire envers la Tunisie de la part des francophones de Belgique ! Cet après-midi, toutes les forces politiques du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles se sont unies pour voter la Proposition de résolution visant à soutenir la Tunisie dans son processus de consolidation démocratique d’un Etat de droit et dans son développement économique et social. Un témoignage de notre profond respect à l’égard du courage, de la conscience citoyenne et de la capacité d’indignation dont font preuve les Tunisiens depuis plus de 4 ans. Et davantage encore depuis le 18 mars et les attentats du Musée du Bardo. Plus qu’un soutien symbolique, cette résolution envisage des mesures concrètes dont nos amis Tunisiens ont besoin aujourd’hui.

(photo : www.tunisiadaily.com)

L’hôpital Panzi du Dr Mukwege (RDC) menacé par la rage taxatoire : ne détournons pas les yeux

La Sénatrice et Députée wallonne Véronique WAROUX s’inquiète des menaces financières pesant sur l’action du Docteur Mukwege en faveur des femmes victimes de viol en RDC. Elle appelle la Fédération Wallonie-Bruxelles, impliquée dans ce projet, à réagir auprès des autorités congolaises, et soutient l’envoi d’une délégation parlementaire sur place. (suite…)