Cession de voirie à Péruwelz : un Conseil communal irresponsable !

Retenue jusque des heures tardives en séances plénières du Parlement wallon ou de la Fédération Wallonie-Bruxelles TOUS les mercredis de l’année, je tiens à souligner une fois de plus l’organisation régulière des réunions de Conseil communal les jours où le Bourgmestre, Daniel Westrade, me sait empêchée. Hier encore, je n’ai pu que constater la clôture de la séance lors de mon arrivée, à 20h30, et prendre connaissance de la réduction à néant de mon travail préparatoire de réunion. Je me suis surtout inquiétée de la position du conseil par rapport à un point clé : CONVENTION DE CESSION DE VOIRIE du SPW vers la VILLE / N60 Rue Pont-à-la-Faulx – Rue Albert 1er.

J’apprends, consternée, que le Conseil a voté, à la presqu’unanimité, en faveur de la convention proposée par le SPW. J’ai pourtant, les jours précédents, tenté de sensibiliser des membres de la majorité sur les risques de valider telle quelle cette convention. Je juge ainsi irresponsable cette décision vis-à-vis des intérêts de la Ville. La convention aurait dû être reportée, amendée, complétée.

(suite…)

Avec Maxime Prévot sur le terrain des dossiers péruwelziens

Ce vendredi après-midi, j’avais invité le ministre Maxime Prévot (cdH) dans le Péruwelzis. Objectif de ces visites de travail : montrer la réalité de terrain de certains dossiers traités par le ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine. Au menu : RN60, zone d’activité Polaris, gare de Péruwelz, Basilique de Bon-Secours et Ouvriers du Coeur !

(suite…)

Remise en forme pour nos parcours Vita !

La Députée Véronique WAROUX (cdH) a interrogé le Ministre wallon des Sports, René COLLIN (cdH), sur la revitalisation des parcours santé « Vita » en Région wallonne. Le Ministre assure faire de la promotion des sports outdoor une de ses principales priorités, et incite les Communes à monter des projets ainsi qu’à garantir l’entretien des infrastructures existantes.

La Députée péruwelzienne illustre son propos en citant l’exemple du parcours santé de la Forêt de Bonsecours, démantelé il y a plusieurs années pour cause de vétusté et de sécurité. « Or, ces infrastructures étaient un prétexte ludique de promenade, et de réaliser quelques exercices physiques, dont notre santé a bien besoin! Ce parcours Vita amenait nombre de visiteurs dans notre forêt: on y voyait les familles, parents et enfants, s’exténuer et rire sur ces infrastructures originales. Et profiter en même temps de la beauté du milieu forestier tout en le respectant. » La Députée déplore cette raréfaction des parcours santé, sur l’ensemble du territoire wallon, et espère leur remise en forme prochaine ainsi que l’installation de nouveaux modules à destination spécifique des jeunes, et/ou des aînés.

(suite…)

Intégrer des clauses environnementales dans les marchés d’entretien routier

Constatant ces dernières semaines nombre d’abattages d’arbres, le long des autoroutes E42 et de E19, j’ai interrogé le Ministre Maxime Prévôt sur la destination et la valorisation de ce bois, ainsi que sur la prise en compte des périodes de nidifications dans la planification de ces travaux. Le Ministre m’a répondu que la valeur marchande du bois entrait en ligne de compte dans les offres de prix remises par les entreprises. Les offres peuvent même être négatives: tout bénéfice pour les finances publiques !
Les arbres abattus sont valorisés sous forme de copeaux de bois pour une réutilisation sur des chantiers de plantation et/ou sous forme de rondins de bois ou de plaquette pour être utilisés comme combustible de chauffage. En réponse à ma question, il ajoute que qu’il « n’y a pas encore de clauses environnementales dans les marchés d’entretien routier et ce serait éventuellement intéressant d’en inclure pour les prochains marchés. Une réflexion est en cours à ce sujet. »
De plus, les abattages initiés en particulier par les Directions des routes de Mons et Charleroi étaient planifiés jusqu’au 15 avril au plus tard, soit avant la période de nidification. Je me réjouis de cette prise en considération de l’environnement et de la biodiversité dans de tels marchés. Un bon signal.

Projet Seine-Escaut et élargissement : une occasion à saisir

Le projet Seine Escaut est plus que jamais sur les rails. Le dépôt de la demande de permis d’urbanisme pour l’aménagement de la traversée de Tournai est imminent, et son octroi est prévu pour l’automne 2015, indique le Ministre Prévot en réponse à une question de la Députée de Wallonie picarde, Véronique Waroux. Celle-ci met en garde tant sur certains aspects techniques et urbanistiques du projet que sur les risques de blocage par la population locale, et appelle à transformer la nécessité économique de l’élargissement de la voie d’eau en opportunité de redéploiement urbanistique concerté pour la ville de Tournai.

(suite…)