Retour sur la soirée Ciné-débat « Et nous, avant le déluge, on fait quoi ? »

Notre soirée « Ciné-Débat » du 20 juin, dédiée au Climat, a connu un beau succès ! Après le visionnage du documentaire produit par Leonardo Di Caprio « Avant le Déluge » (film choc, assez horrifiant mais d’une vérité implacable), les orateurs (Eric Marchal, de l’éco-quartier Pic au Vent, Jean-François Masure, de la coopérative Clef (éolien), Josué Dusoulier , du réseau Ath en Transition, Vincent Delobel, chevrier bio à Havinnes et défenseur de la Déclaration des Droits des paysans, et Tony Roupin, pour les potagers collectifs / Incredible Edible) sont venus nous expliquer leurs gestes quotidiens, leurs actions, pour contribuer à améliorer notre rapport à l’environnement, à la planète. Une soirée optimiste qui faisait du bien !

Merci au public, dynamique malgré la chaleur torride (un comble !), et merci à la HELHA pour la location de la salle. Au plaisir de vous revoir et de prolonger les discussions sur ces thématiques importantes, qui me tiennent tant à cœur : c’est agréable de ne pas se sentir seule dans ces combats !

Vous trouverez au bas de cet article les liens évoqués durant la soirée, ainsi que ceux menant vers les intervenants.

Pour celles et ceux qui n’auraient pas pu être des nôtres et qui sont malgré tout intéressés, voici un compte-rendu de la soirée.

(suite…)

Comme une machine infernale que l’on doit arrêter

Pour vous présenter mes vœux 2017, je vous souhaitais de garder le sourire et de croire dans les belles surprises et les changements positifs à venir. Depuis lors, des surprises, nous en avons eu notre lot en Wallonie, mais de bien mauvaises malheureusement. L’affaire Publifin a explosé en un feu d’artifice de révélations et de dysfonctionnements, plus écœurants les uns que les autres. Avec des noms et surtout des montants qui dépassent l’entendement.

Comme vous, j’en ai été abasourdie. Et, davantage encore que vous, je suis révoltée, car je sais qu’en tant que mandataire politique, j’aurai à subir la suspicion légitime des citoyens qui, aujourd’hui un peu plus qu’hier, pensent « politiques, tous pourris ». Une seule solution : nettoyer les écuries d’Augias. Dire haut et fort que ces comportements sont inacceptables, et, surtout, tout mettre en œuvre pour les faire cesser. Il n’y a qu’à ce prix que nous conserverons le peu de confiance que la population a encore en ses représentants démocratiques.

(suite…)

Nos intercommunales en mariage forcé : voulez-vous couler avec moi ? ;-)

IEG doit épouser IDETA ! Voilà le nouveau postulat. La dernière « bonne vieille idée », retirée des cartons PS et MR. Sans préciser qui gérera les projets et les comptes… Au nom du « mariage de raison« , « si nous ne le faisons pas, l’imposition viendra de plus haut« . Sous-entendu « sans que les fiancés puissent rédiger eux-mêmes le contrat nuptial. »

Ne s’agirait-il pas plutôt d’un mariage forcé, pourtant interdit sous notre régime légal ? L’union n’est-elle pas généralement précédée d’une période de séduction, où chaque parti tente de se montrer séduisant ?

(suite…)

IDETA, le débat n’est pas clos

Création de filiales privées pour des investissements à risques, absence de représentation des mandataires publics dans des structures en poupées russes, manque de transparence des documents soumis au vote des mandataires communaux, épuisement des réserves financières… Je m’inquiète depuis plusieurs mois des orientations prises par l’Intercommunale IDETA et réclame la plus grande transparence de la part de cet acteur public. D’autant que mes interrogations sont partagées par de plus en plus de citoyens, chefs d’entreprises et mandataires communaux.

Des questions parlementaires qui fâchent

En 2016, bien avant l’affaire Publifin, j’ai interrogé plusieurs Ministres, sur des questions relatives aux intercommunales et plus particulièrement à l’intercommunale de développement économique IDETA (Tournai-Ath). Ces questions publiques ont vivement agacé les acteurs des intercommunales locales. Pourtant, je ne prétends pas accuser les dirigeants d’IDETA d’actes illégaux. Je souhaite par contre que ces derniers « jouent le jeu » des explications publiques et de la totale transparence.

(suite…)

Prisons : « C’est tout de même mieux que dans les pays d’Afrique, M’dame ! »

Rejeté, le protocole d’accord. Repoussée (jusqu’à quand ?), la reprise du travail dans les prisons de Wallonie et de Bruxelles. La situation de nos établissements pénitentiaires s’enlise, et avec elle, le niveau minimal de dignité humaine due à chacun : détenus, comme gardiens. N’en déplaise à celles et ceux qui croient que les conditions de détention sont plus qu’acceptables, a fortiori pour ceux qui ont fauté. Une récente visite à la prison de Tournai m’a permis de constater l’abnégation de la Direction de l’établissement et des membres du personnel non grévistes, pour servir leurs détenus. Mais j’ai aussi pu constater que même s’il avait été approuvé, cet accord risquait malheureusement de ne pas solutionner totalement la situation à la prison tournaisienne. Elle est indigne d’un pays civilisé au XXIe siècle – et elle laisse préjuger sans peine des conditions pénibles de détention à Forest, ou dans d’autres vieilles prisons de Wallonie.

(suite…)

Retour en images sur l’apéro de l’Orange pressée

Merci à toutes et tous pour votre participation à l’Apéro de l’Orange pressée, merci aux bénévoles, à la famille, aux amis pour leur implication sans faille. Et merci pour l’ASBL ‘Les Ouvriers du Coeur’, que vous avez accepté de soutenir par votre présence. Nous leur transmettrons tout prochainement le résultat de vos dons !

Redécoupage électoral : Lessines, Enghien et Silly bientôt en Wapi ?

Une décision de justice récente incite le Parlement de Wallonie à revoir sa répartition de sièges par circonscription électorale. Cette décision constitue une belle opportunité de redéfinir le découpage électoral en Hainaut afin d’assurer une meilleure cohérence territoriale entre le bassins de vie des citoyens et la représentativité de leurs élus.

Attachée aux principes concrets d’Aménagement du Territoire, je plaide en faveur de l’intégration des communes de Lessines, Silly et Enghien à la circonscription électorale de Tournai-Ath-Mouscron.

(suite…)

Pont des Trous : le capharnaüm politique tournaisien

Au vu du capharnaüm politique tournaisien autour du dossier « Seine-Escaut », et des inquiétudes légitimes de la population concernant l’impact de l’élargissement sur sa ville, j’ai réinterrogé le Ministre wallon des Travaux publics et des Voies hydrauliques, Maxime Prévot, ce mardi en Commission du Parlement de Wallonie. Le Ministre se veut rassurant envers la population : elle sera entendue au sein du comité d’accompagnement et recevra les réponses techniques justifiant le sur-élargissement de la traversée de Tournai. J’espère des réponses rapides et objectives ainsi qu’une reprise sincère du dialogue de la part des autorités locales.

(suite…)

Tour Henri VIII : pour un « vrai » mécénat

Ce mardi, j’interrogeais le ministre du Patrimoine Maxime Prévot sur le chantier de restauration de la Tour Henri VIII, et plus particulièrement sur les dernières déclarations de l’échevin des Travaux de la Ville de Tournai, et de l’entreprise Monument Hainaut. Ces derniers, indiquant que les conditions de subsidiation avaient changé en cours de route, craignaient ne plus pouvoir assumer la rénovation de cet édifice classé…

Les remarques de 2012, 2014 et 2015 de l’Administration régionale n’ont toujours pas obtenu de réponses de la part des intervenants locaux, ce qui empêche la délivrance du Certificat de Patrimoine. Le Ministre invite dès lors les interlocuteurs locaux à un peu « d’introspection »…

(suite…)