Climat: une ambition réellement belge

Après plusieurs réunions, auxquelles j’ai pris part, ces derniers mois, les députés wallons, bruxellois, flamands et fédéraux impliqués dans la thématique « climat » se sont mis d’accord sur une résolution commune ! Un message clair à adresser à chacun de nos gouvernements, pour porter la voix de la Belgique lors de la COP 24 à Katowice.

Alors que notre pays s’est récemment distingué sur la scène européenne par son attitude de freinage du relèvement de nos ambitions climatiques, cette résolution commune vise à renverser cette tendance. L’UE doit, plus que jamais suite à l’arrivée de Trump aux USA, demeurer pionnière au niveau international au point de vue climatique. Notre pays doit oeuvrer, avec ses voisins, en faveur d’un renforcement des objectifs européens 2030, en vue de respecter l’Accord de Paris. Cela passera nécessairement par un objectif de réduction des gaz à effet de serre plus ambitieux que les 40% prévus.

Nous avons négocié longtemps pour inscrire des mots qui transcrivent cette ambition volontariste. Pour éviter que le contenu de ce texte soit anesthésié par des formules creuses, qui ne feraient, encore, que repousser le relèvement des défis à « plus tard ». Pour convaincre les partis les plus réticents qu’investir massivement contre le réchauffement climatique est non seulement une nécessité impérative, mais aussi une opportunité pour notre société. Nous pouvons être fiers de ce bel exercice de dialogue intrabelge et inter-partis, laborieux souvent, mais ô combien nécessaire.

Espérons que les gouvernements agiront en cohérence avec la volonté des élus de tout le pays !

La Belgique s’accorde pour inciter l’UE à davantage réduire ses émissions de GES

BRUXELLES 10/07 17:27 (BELGA)
Les différents parlements de Belgique se sont entendus mardi après-midi pour demander à l’Union européenne de réduire les émissions de gaz à effet de serre au-delà de l’objectif déjà convenu de -40% d’ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990.

Une précédente version de cet accord envisageait un objectif plus ambitieux de -55%, mais cette barre était trop élevée pour la N-VA, le MR et l’Open Vld, qui mettaient en garde contre les répercussions économiques.

L’accord final prévoit de demander à l’Union européenne un objectif de réduction de « plus de 40% » de façon volontariste. Pour 2050, les émissions devraient être réduites de 95%. Des analyses d’impact sur l’économie, l’environnement et le tissu social sont également réclamées.

Cet avis, contenu dans une résolution interparlementaire qui devra encore être approuvée par les différentes assemblées du pays, était attendu en vue de la prochaine conférence mondiale sur le climat, qui se tiendra en décembre à Katowice.

Cette conférence annuelle doit permettre de relever les objectifs convenus dans l’accord de Paris, sous peine de ne pouvoir contenir le réchauffement climatique planétaire sous la barre des +2°C.

Pour deux autres paramètres – la part d’énergie renouvelable et l’amélioration de l’efficacité énergétique -, la Belgique n’était pas parvenue à s’entendre à temps, et l’UE a déjà décidé de porter de 27% à 32% l’objectif concernant la première et de 27% à 32,5% celui de la seconde.

Pour le député flamand Robrecht Bothuyne (CD&V), ce texte fait preuve à la fois d’ambition et de réalisme, après que la Belgique a adopté un comportement très conservateur sur les deux autres paramètres.

Le député wallon Philippe Henry (Ecolo) s’est lui réjoui d’un « premier pas important » pour que la Belgique se positionne enfin clairement sur une rehausse des objectifs européens.

Cela faisait plusieurs mois que les discussions s’enlisaient, alors que les parlements bruxellois et wallon avaient adopté des positions ambitieuses. Les écologistes auraient souhaité un texte plus volontariste encore, mais ils saluent l’engagement d’un financement international croissant d’année en année, la volonté de passer au plus vite dans une économie « bas carbone », ainsi que la mise en œuvre d’un « désinvestissement fossile »

Lien utile:

Article du Soir

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *