La fréquentation des bus TEC desservant l’Eurometropolitan e-campus à Tournai

Question à M. Carlo DI ANTONIO, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien-être animal, sur « La fréquentation des bus TEC desservant l’Eurometropolitan e-campus à Tournai ». Depuis 2011 et afin de mieux desservir le nouvel Eurometropolitan e-campus, au coeur de la zone d’activité économique Tournai-Ouest, les TEC auraient modifié leur trajet, arrêts et horaires/fréquence sur la ligne 4 Tournai – Marquain – Lamain – Baisieux.

L’objectif étant de pouvoir proposer aux étudiants qui allaient suivre les cours dans ce nouvel établissement une desserte mieux adaptée aux horaires de cours.

Aujourd’hui, au terme de 6 rentrées académiques successives, Monsieur le Ministre peut-il dresser un bilan de fréquentation de cette ligne ?

A-t-elle connu une évolution importante depuis septembre 2011 et l’ouverture de l’e-campus ? Quel est le taux de remplissage des navettes organisées aux horaires d’école ?

Quel est le surcoût annuel des modifications opérées sur le réseau depuis 2011 ? Par qui est-il pris en charge ?

Réponse de M. Carlo DI ANTONIO, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien-être animal. En septembre 2011, un projet visant à regrouper plusieurs sections de l’enseignement supérieur dans un centre de formation dédié aux métiers de l’internet, l’« Eurometropolitan e-campus » s’est implanté dans le zoning industriel d’Orcq, dans la périphérie tournaisienne.

Pour assurer une desserte attractive du e-campus, l’itinéraire et l’horaire des autobus de la ligne 4 (Baisieux – Lamain – Marquain – Tournai) ont été adaptés. L’ASBL « Eurometropolitan e-campus » a été créée pour assurer la promotion de ce projet. Elle prenait également en charge la moitié du coût de cette nouvelle desserte (l’autre moitié étant supportée par le TEC Hainaut).

La fréquentation moyenne journalière a évolué favorablement jusqu’en 2013 (une petite quarantaine de clients sur le centre) pour ensuite diminuer et atteindre une dizaine de personnes en 2016.

En mai 2016, l’ASBL Eurometropolitan E‐Campus a décidé de résilier la convention moyennant un préavis de 6 mois. Après diverses négociations, il a été décidé de maintenir la desserte jusqu’au 31 décembre 2016 dans son état initial, et d’effectuer des adaptations à la baisse en janvier 2017 en tentant de maintenir une offre la mieux adaptée aux besoins.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *