La stimulation d’implantation de bornes électriques en Région Wallonne

QUESTION ORALE DE MME WAROUX À M. FURLAN, MINISTRE DES POUVOIRS LOCAUX, DE LA VILLE, DU LOGEMENT ET DE L’ÉNERGIE, SUR « LA STIMULATION D’IMPLANTATION DE BORNES ÉLECTRIQUES EN RÉGION WALLONNE ».

Question de Madame Véronique Waroux:

Monsieur le Ministre, la lutte contre le réchauffement climatique doit se faire a tous les niveaux, dans tous les secteurs. Un des chaînons importants pour réduire nos rejets de CO2 dans ce cadre est de favoriser, comme il est inscrit dans la DPR du Gouvernement wallon, l’usage des véhicules électriques et hybrides. Cette alternative doit être accessible et a déja été encouragée par le Gouvernement wallon, entre autres, pour les travailleurs, les administrations communales, les transports publics, CPAS, OIP, organismes conventionnés et au sein du SPW avec, malheureusement, le succès plus que mitigé que l’on connaît. Pourtant, la Belgique et la Région wallonne doivent répondre a la transition énergétique de manière active dans le cadre national de notre pays, d’ici la fin 2016, devra proposer a la Commission européenne en application de la Directive sur les infrastructures pour les carburants de substitution dans le transport. Ce cadre devra fixer des stratégies de déploiement d’infrastructures pour ces carburants, en ce compris les bornes de rechargement électriques. Aussi, certaines villes et provinces, afin d’encourager les détenteurs de voitures électriques, ont réalisé ou ont en projet de le faire, l’installation de ces bornes. À ma connaissance, jusqu’a présent, l’installation d’infrastructures de rechargement publiques ou accessibles au public a toujours été faite sur base d’initiatives isolées, publiques ou privées. Aussi, relevons les intercommunales IEG et IDETA, d’une part, et la Province de Liège, d’autre part, qui ont apporté un soutien d’ampleur a ces installations. Où en est-on dans les projets ? Pouvez-vous nous faire l’état de la situation du parc de véhicules électriques et du parc de véhicules hybrides en Région wallonne ? Un cadastre précis de ces bornes a-til été réalisé ? Si oui, pourrions-nous en avoir connaissance ? Dans le cas contraire, ce projet est-il en cours ? De plus, je voudrais aborder la question du financement de ces bornes. Comment la Région wallonne pourrait-elle s’inscrire dans l’aide a leur implantation ? Des initiatives sont-elles prises en ce sens ? Existe-t-il des aides régionales ? Enfin, d’autres mesures pour favoriser ce type de véhicule devraient, a mon sens, être entreprises par la Région wallonne. Ainsi, pensons a la gratuité de stationnement pour véhicule électrique ou hybride. Des initiatives de ce type sont-elles en projet ?

 Réponse de M. Furlan, Ministre des Pouvoirs locaux, de la Ville, du Logement et de l’Énergie:

Madame la Députée, la Wallonie va s’inscrire, de manière active, dans le cadre national que la Belgique devra proposer a la Commission européenne d’ici fin 2016, en application de la directive 2014/94 que vous connaissez de l’Union européenne, sur le déploiement d’une infrastructure pour carburants alternatifs. Ce cadre devra fixer des stratégies de déploiement d’infrastructures pour ces carburants, en ce compris les bornes de rechargement électriques. Il est encore prématuré pour avancer des options de déploiement et de financement. En effet, la méthode de travail entre les Régions et le niveau fédéral a seulement été fixée fin janvier 2015 et les premières consultations entre le département de l’Énergie et les administrations potentiellement compétentes dans ce dossier sont a peine entamées. En ce qui concerne le cadastre des infrastructures actuelles, celui-ci n’a pas été réalisé. Le site de l’Association belge des véhicules électriques référence une soixantaine de points de rechargements accessibles au public sur le territoire wallon. Une des actions menées par mon administration sera d’affiner ce nombre en fonction des informations disponibles. À la fin 2014, le parc de véhicules électriques pur était de 3 000 unités et le parc de véhicules hybrides de 36 000 unités, ce qui représente, en cumul, moins de 1 % du parc belge. Même si la progression du nombre de véhicules électriques ou hybrides est certaine, il ne semble pas évident que l’évolution du parc, telle qu’observée actuellement, nécessitera un déploiement massif d’infrastructures électriques, du moins, a mon sens, pas dans un avenir proche. En ce qui concerne les initiatives visant au soutien du déploiement de véhicules électriques ou hybrides, tant au niveau fiscal que de l’infrastructure, je vous invite a interroger les ministres compétents dans ces matières.

Réplique de Mme Waroux:

Je remercie M. le Ministre pour ces informations. Ce n’est pas parce que je viens d’acheter une voiture hybride, mais tout de même ! Il est vrai qu’il est important que la Wallonie s’inscrive dans cette démarche. J’appellerais nos parlements a montrer l’exemple puisque, pour l’instant, il n’y a pas moyen de recharger un véhicule dans ces deux et trois entités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *