La suppression des surprimes pour les isolants naturels

Question écrite à M. Paul FURLAN, Ministre des Pouvoirs locaux, de la Ville, du Logement et de l’Energie

Le secteur de l’écoconstruction est très inquiet suite à la refonte du système de primes à l’isolation. Depuis plusieurs années, la Wallonie accordait une prime à l’isolation des bâtiments. Ceux qui utilisaient des matériaux naturels bénéficiaient d’une surprime de 3 euros au mètre carré. Soit, selon la partie de l’habitation à isoler (murs, sols, toit), de 10 à 30 % de plus que la prime de base. Une aide non négligeable afin de convaincre les maîtres d’ouvrage, ainsi mieux tentés de sauter le pas vers des matériaux plus sains et produits localement, au sein d’entreprises wallonnes.

Cette aide a permis l’essor en Wallonie de matériaux nouveaux et de systèmes constructifs innovants, tels que des blocs ou du béton de chanvre, de la cellulose, des structures bois-paille-argile, etc. La Région wallonne a d’ailleurs investi des sommes importantes dans des études visant le développement de cette filière.

Or, aujourd’hui, cette surprime disparaît. Les entreprises concernées risquent de rencontrer un souci économique majeur tant le secteur, quoique en plein développement, reste fragile vu le surcoût de ces matériaux naturels par rapport à leurs équivalents issus de l’industrie pétrochimique. De plus, nous nous privons d’un outil contribuant à rencontrer nos objectifs environnementaux.

Monsieur le Ministre dispose-t-il actuellement d’études mesurant le développement de ce secteur d’activité ces cinq dernières années, ainsi que des projections de son développement futur, avec et sans cette surprime ? Une étude d’impact permettrait de mesurer l’effet de ce changement.

Confirme-t-il sa décision de supprimer cette aide ? Si oui, peut-il nous expliquer les motifs qui ont présidé à celle-ci ? Envisage-t-il une autre voie pour soutenir le secteur ?

Réponse du 17/03/2015 de M. Paul FURLAN, Ministre des Pouvoirs locaux, de la Ville, du Logement et de l’Energie

Je me permets de rappeler l’objectif de la politique d’octroi des primes aux particuliers, et en particulier, puisque c’est l’objet de la question, des primes Energie :
Une prime Energie est octroyée au particulier afin de lui permettre et/ou l’inciter à réaliser des travaux économiseurs d’énergie.

La Wallonie, au-delà de cette aide à apporter aux citoyens, est tenue de respecter ses engagements européens en la matière.

Je suis donc responsable, en tant que Ministre de l’Énergie, de mettre en place des politiques permettant de répondre au mieux à cette diminution de la consommation énergétique.

En ce qui concerne l’utilisation d’isolants naturels, je peux comprendre. Je suis d’ailleurs entièrement d’accord avec l’honorable membre sur le fait qu’il s’agit de « matériaux plus sains et produits localement ». En tous cas, souvent, mais pas toujours. Mais ce débat est davantage « environnemental » et « économique » qu’énergétique !!!

Par conséquent, avec les économies budgétaires qui s’imposent, et je rappelle qu’elles se chiffrent à 25 millions d’euros pour la politique d’octroi des primes aux particuliers soit une baisse d’environ 30 % du budget antérieur, je ne peux que concentrer les moyens disponibles sur l’objectif premier : la réduction de la consommation énergétique des citoyens.
Le nouveau dispositif d’octroi des primes aux particuliers résulte donc d’une volonté d’atteindre cet objectif de réduction de la consommation énergétique des citoyens tout en respectant la trajectoire budgétaire donnée et a été élaboré en concertation non seulement avec mon administration, mais aussi avec le secteur de la construction.

En pour clôturer ma réponse à cette question, je pense qu’il est aussi important de préciser que le coût de certains matériaux isolants naturels, notamment la cellulose, se démocratise de par une meilleure maîtrise de mise en œuvre du matériau et du développement de produits complémentaires qui la facilite.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *