L’aménagement de la chaussée de Bruxelles

QUESTION ORALE DE MME WAROUX A M. PRÉVOT, MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS, DE LA SANTÉ, DE L’ACTION SOCIALE ET DU PATRIMOINE, SUR  » L’AMÉNAGEMENT DE LA CHAUSSÉE DE BRUXELLES »

 

Question de Madame Véronique Waroux:

Monsieur le Ministre, cela va être beaucoup plus calme. Je me permets de revenir sur le problème de la chaussée de Bruxelles à Tournai, nous en avions déjà parlé il y a deux mois. C’est le problème du rétrécissement à une seule bande dans chaque sens de circulation avec beaucoup d’embarras de circulation. Les gens se plaignent énormément et il suffit d’un peu se balader à Tournai, et même en dehors, puisque beaucoup de gens convergent vers Tournai et râlent sur la situation. C’est vrai que l’on avait parlé du problème de sécurité, mais aussi d’inconvénients pour les conducteurs. Il y a eu un test qui est normalement toujours en cours. Une évaluation a-t-elle déjà été faite ? Des adaptations tant rêvées sont-elles envisagées ?

Réponse de M. Prévot, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine:

Madame la Députée, c’est vrai que les aménagements de la RN7 à l’entrée de Tournai ont été mis en place en août de cette année pour une phase test de six mois, et ce, en concertation avec les partenaires locaux. La Direction des routes de Mons a déjà pris en compte certaines remarques qui ont fait l’objet d’une réunion de concertation avec les partenaires, et ce, notamment sur le phasage des feux tricolores situés au carrefour avec la rue de Warchin. Comme annoncé dès le départ, un débriefing commun sera organisé lors d’une commission provinciale de sécurité routière fin janvier, début février. J’invite donc les différentes parties concernées à relayer leur point de vue sur la situation existante auprès soit de la commune, soit du SPW. Dès maintenant, et sans présager des conclusions de cette réunion, nous pouvons mettre en avant le fait que le principe de la tirette n’est pas encore assimilé par les usagers, que le phasage des feux tricolores doit être optimisé et que la sécurisation des « tourne-à-gauche » doit être mieux organisée. Je rappelle que nous sommes en phase de test de mise en oeuvre du Plan communal de mobilité et que la matérialisation a été faite, dès lors, avec des moyens légers. Suite à ce débriefing, un projet de réaménagement définitif sera étudié en tenant compte des points positifs, mais aussi des points négatifs, de la situation provisoire actuelle.

Réplique de Mme Waroux:

Je confirme que la tirette ne fonctionne pas du tout à Tournai. Ils ne connaissent pas le principe. La tirette ne va pas, en fait, c’est dû à une bande qui s’élargit à deux bandes et ceux qui osent passer sur la deuxième bande se font insulter. Il y a des énervements importants. Il faudra venir leur expliquer comment cela marche là-bas, Monsieur le Ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *