Le soutien au champ de panneaux photovoltaïques du zoo Pairi Daiza

Question écrite de Mme Waroux à M. Crucke, ministre du Budget, des Finances, de l’Energie, du Climat et des Aéroports

Mme Waroux (cdH)

Concernant le zoo Pairi Daiza, il est indiqué dans l’arrêté du Gouvernement du 19 juillet 2018 que « les terrains situés au nord de la rue de l’Abbaye ont fait l’objet d’un permis du 22 novembre 2017 autorisant le placement de panneaux photovoltaïques d’une superficie de quelque 12 ha occupant un terrain de 20 ha ; ces terrains seront en conséquence artificialisés préalablement à la révision du plan de secteur, quand bien même cette artificialisation ne serait pas irréversible, à terme. »

En effet, le projet de création d’un champ de panneaux photovoltaïques au nord du parc, avec l’installation de 12.5 ha de panneaux solaires (72 000 panneaux) sur un terrain de 22 ha (actuellement en zone agricole), a fait l’objet d’une demande de permis déposée, selon nos informations, le 31 juillet 2017.

Il semble que le demandeur bénéficierait de l’ancien régime de certificats verts (nombre plus élevé de certificats verts avant le 1er juillet 2017). Le parc aurait réservé ces CV antérieurement, sans toutefois encore disposer de permis (attribué, selon nos informations, le 22 novembre 2017).

Il est donc question de subsidier de nouveaux usages énergétiques, principalement de loisirs.

Dès lors, Monsieur le Ministre peut-il répondre aux questions suivantes ?

Sous quel régime s’est négocié le quota de CV attribué au parc Pairi Daiza ? Peut-il nous préciser quel est ce quota ? Est-il possible de réserver un quota avant de disposer du permis pour un projet ? Y a-t-il eu d’autres cas ? Si oui, lesquels ?

Peut-il nous confirmer que le nombre de certificats verts en Wallonie dépend des filières (grand ou petit PV, biomasse, éolien, hydroélectricité, et cetera) et de la production électrique, et pas du type d’activité (tourisme, loisir, hébergement, et cetera) ? Sommes-nous bien ici dans le grand PV ?

Le nombre de certificats verts global wallon fonctionne-t-il en enveloppe fermée ? Si oui, l’octroi pour cette activité de loisirs peut-il grever l’octroi de certificats destinés à des productions énergétiques de masse destinées au logement ou à l’industrie, par exemple ?

Si les CV sont octroyés par filières, quelle est la part prise par le zoo Pairi Daiza ?

La vocation des CV pour production d’énergie verte afin d’alimenter notamment des frigos abritant des ours polaires entre-t-elle bien dans le cadre des objectifs de la lutte contre le réchauffement climatique ?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *