Les aménagements sur la chaussée de Bruxelles, à Tournai

Question à Monsieur Maxime PREVOT, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine, relative aux aménagements sur la chaussée de Bruxelles, à Tournai. Il y a maintenant un an, j’interrogeais Monsieur le Ministre sur le passage à deux bandes de la chaussée de Bruxelles, à Tournai, et sur son engorgement. Il me répondait alors qu’il était conscient des difficultés, mais qu’il voulait «  laisser du temps au temps  » pour analyser les comportements des usagers. La phase de test était annoncée pour six mois. Quelques mois plus tard, même question.

La Direction des routes de Mons aurait pris en compte certaines remarques. Un débriefing commun était prévu lors d’une commission provinciale de sécurité routière, début 2015. Toutefois, le principe de «  tirette  » n’était pas encore «  assimilé  », le phasage des feux devait être optimisé et la «  sécurisation des tourne à gauche  » devait être mieux organisée. Suite à ce débriefing, un projet de réaménagement définitif devait être étudié en tenant compte des points positifs, mais aussi des points négatifs, de la situation provisoire.

La semaine dernière, dans la presse, nous apprenions que les «  tourne-à-gauche  » allaient être multipliés pour répondre aux doléances des riverains et commerçants, qui ont vu leur fréquentation diminuer depuis la mise en place de la mesure. Monsieur le Ministre peut-il refaire le point sur ce dossier  ? La phase de test est-elle terminée  ? A-t-il des données sur la fluidité du trafic  ? Le principe de la «  tirette  » lui semble-t-il toujours adéquat en cet endroit  ? Quels aménagements et dans quels délais peuvent attendre les riverains  ?

Réponse de Maxime PREVOT. Une Commission provinciale de Sécurité routière (CPSR) a eu lieu avec notamment les représentants du Service public de Wallonie (SPW) et la Ville de Tournai. L’objectif de cette CPSR était de faire le bilan des aménagements provisoires réalisés à la chaussée de Bruxelles et de s’accorder sur les principes des aménagements définitifs. À l’issue de cette réunion, il apparaît que la meilleure solution pour assurer la sécurité des automobilistes, des usagers faibles de la route et des piétons est de placer l’ensemble de la chaussée de Bruxelles en deux fois une bande de circulation, avec création de bandes de vire-à-gauche (avec ilots) afin de permettre et faciliter l’accès aux commerces.

La disparition de la seconde voie de circulation ne devrait pas dégrader les conditions de circulation. La réalisation de ces aménagements dépendra des budgets concernés et des arbitrages budgétaires futurs.

Lire aussi à ce propos l’article dans La Dernière Heure – 23 novembre 2015.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *