Les horaires des écluses

Question à Monsieur Maxime PREVOT, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine, sur « Les horaires des écluses ». En tant que Ministre des Voies hydrauliques, Monsieur le Ministre a fait part de sa volonté d’élargir les horaires d’ouverture des écluses pour passer à du « 24 h sur 24 » sur certains ouvrages et à une ouverture le dimanche pour celles dont ce n’est pas encore le cas.

Cette mesure devrait permettre d’augmenter la compétitivité du transport par voie navigable, un mode de transport plus écologique que le routier. En ce sens, nous ne pouvons que saluer la mesure. Mais celle-ci semble être accueillie avec réticence auprès des éclusiers, qui se plaignent déjà d’être en sous- effectifs.

En réponse à une question de mars 2015, Monsieur le Ministre indiquait que « sur base du ROI d’application, 379 éclusiers sont nécessaires à la manœuvre des ouvrages hydrauliques. Cependant, l’effectif réel n’est aujourd’hui que de 304 agents. Aussi, un plan de recrutement de 77 éclusiers statutaires est en cours. ».

Où en sommes-nous aujourd’hui ? Avons-nous pu engager suffisamment d’éclusiers pour pallier ce déficit ? De nouveaux recrutements sont-ils prévus pour permettre l’extension des horaires d’ouverture ou Monsieur le Ministre compte-t-il essentiellement fonctionner par adaptation des horaires et automatisation ?

Avec le chantier du barrage de Kain, nous savons que ces modernisations d’ouvrage sont coûteuses également. Pour le Hainaut occidental, quelles sont les modifications prévues ?

Les écluses du Haut-Escaut, actuellement ouvertes tous les jours de 9 h à 18 h, fonctionneront-elles 24 h/24 ? Qu’en est-il de celles du canal Nimy-Blaton-Péronne, fermées le dimanche pour l’instant ? Un éclusier relève que si les premières citées fonctionnent en continu, mais pas les secondes, cela risque de toute façon de créer des files de péniches. A quelle échéance Monsieur le Ministre prévoit-il ces extensions ?

Réponse de Monsieur Maxime PREVOT, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine. Dans le cadre de la modernisation et de l’extension potentielle des horaires de manœuvre des ouvrages d’art sur les voies navigables wallonnes, la capacité en termes de ressources humaines sera bien entendu prise en compte et la concertation assurée.

À ce stade, aucune décision officielle n’a été prise. Un rapport d’étude sur l’impact socio-économique m’a été remis il y a peu, et des contacts sont actuellement en cours afin de dégager une solution consensuelle, qui devra donc convenir à tous les intervenants directs et indirects dans ce dossier (secteur économique, Service public de Wallonie et son personnel, bateliers, …)

Concernant les ouvrages du Haut-Escaut (Kain, Hérinnes, mais aussi l’alternat de la traversée de Tournai), ceux-ci sont actuellement manoeuvrés de 6h à 22h. Comme prévu dans le ROI 2016, les horaires seront étendus pour passer en 24h/24.

Enfin, pour les ouvrages sur le canal Nimy-Blaton-Péronnes (soit les écluses de Péronnes et Maubray), ceux-ci sont fermés à la navigation marchande le dimanche. Le projet d’extension des horaires actuellement à l’étude contient un scénario pouvant permettre de faire passer deux ouvrages d’un régime 6h-19h30 à un régime 6h-22 h. Le rétablissement de la navigation dominicale, pour ces ouvrages, n’est pas évoqué à ce stade.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *