Après Bruxelles, des poubelles intelligentes en Wallonie ?

Question de Véronique Waroux à M. Carlo Di Antonio, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal, sur « les poubelles intelligentes ». Monsieur le Ministre, au centre de Bruxelles viennent d’être installées 18 poubelles qualifiées d’intelligentes. Ce sont des poubelles équipées d’un panneau solaire qui permettraient de compresser les déchets, multipliant leur capacité par cinq. De plus, elles préviennent les services de propreté lorsqu’elles sont pleines, grâce à un système de géolocalisation.

Ce système est apparemment déjà présent à Manhattan, Amsterdam, ou Strasbourg. Monsieur le Ministre, avez-vous entendu parler de ce projet ? Si oui, quels sont ses avantages et inconvénients ? Une évaluation de leur efficacité dans les villes où ce type de poubelle est déjà installé est-elle réalisée ? Ce genre d’acquisition pourrait-elle être envisagée dans des grandes villes wallonnes ? Quel est le coût d’une telle infrastructure ?

Réponse de M. Carlo Di Antonio. Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal. Madame la Députée, les communes doivent généralement choisir entre la mise en place de corbeilles supplémentaires ou l’augmentation de la fréquence des vidanges des corbeilles, notamment dans les lieux très fréquentés. Un équilibre doit être trouvé afin de ne pas inciter les éventuelles personnes inciviques à profiter de ces zones de dépôt.

Les équipements « dernier cri » achetés par la Ville de Bruxelles permettraient une optimalisation des opérations de collecte via l’augmentation de la capacité de stockage des poubelles de rue et la détermination en temps réel du taux de remplissage de ces dernières. Elles sont notamment installées dans le cadre des plaisirs d’hiver. Ces poubelles conviennent très bien pour les endroits extrêmement fréquentés ; cependant, elles coûtent 4.200 euros pièce. L’installation des cinq poubelles intelligentes a été testée par la Région bruxelloise en 2013. Ces poubelles sont présentes à Etterbeek et sur le campus de la VUB.

Nous serons attentifs aux résultats qui seront obtenus dans le cadre de ce test. Actuellement, la Région bruxelloise préfère la densification du maillage de poubelles classiques, et notamment l’utilisation de sacs de type Vigipirate. Aucun projet similaire n’a été signalé en Wallonie. Une évaluation de ce type d’équipement pourrait être envisagée dans le cadre des actions de propreté liées au catalogue Be WAPP.

Réplique de Véronique Waroux. Merci, Monsieur le Ministre. Dans le cadre, par exemple, des quartiers nouveaux, c’est ce que l’on a pu voir notamment à Dunkerque ou dans d’autres villes, il y a des systèmes de conteneurs, point de rencontre aussi des habitants. Dans ce genre d’opération, on pourrait envisager ces poubelles intelligentes.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *