L’état d’avancement du projet de centrale biomasse en Wallonie

Question à M. Christophe LACROIX, Ministre du Budget, de la Fonction publique, de la Simplification administrative et de l’Energie, sur l’état d’avancement du projet de centrale biomasse en Wallonie.  Je souhaite faire le point sur le grand projet de centrale biomasse en Wallonie approuvé par le prédécesseur de Monsieur le Ministre, mais pourtant décrié par une multitude d’organismes et d’associations écologiques.

Rien qu’au niveau de la durabilité, des questions se posent lorsque l’on voit par exemple que la centrale de Langerlo recevait il y a quelque temps l’autorisation d’importer des pellets de bois venant d’Estonie, de Lettonie et de Lituanie, ayant donc parcouru de longues distances.

Pour rappel, la centrale projetée pourrait atteindre jusqu’à 200 MW pour un soutien de plus de 66 millions d’euros par an. Deux candidats ont répondu à la candidature : Engie et BEE Green Wallonia.

Qu’en est-il du suivi de l’appel à projets pour l’unité annoncée ? L’administration a-t-elle à présent vérifié la complétude et l’exactitude de ces dossiers rentrés ? Ont-ils déjà été transmis pour avis à la CWaPE et à Elia ? Le jury est-il constitué et quels sont les personnes et organismes qui y sont représentés ?

De plus, a-t-il davantage d’informations sur l’impact du projet de directive de la Commission européenne de fin de l’année dernière qui, pour rappel, refuse le soutien public des États membres aux centrales biomasse à moins qu’elles ne soient de cogénération de qualité sur le projet wallon de centrale biomasse ? Quelles seront les conséquences en termes économiques et de viabilité de la centrale en projet ?

Et enfin, d’une manière plus générale, a-t-on une idée de ce que représente aujourd’hui l’électricité produite à partir de la biomasse en Wallonie ? Quel pourcentage de la production électrique renouvelable dans la Région wallonne cela représente-t-il ?

Réponse de M. Christophe LACROIX, Ministre du Budget, de la Fonction publique, de la Simplification administrative et de l’Energie. Mon Administration m’a transmis son analyse sur la complétude des dossiers. Les dossiers complets ont été, comme prévu, envoyés pour avis à la CWaPE, au Comité transversal de la biomasse et à Elia. La fin des travaux est prévue pour le mois de mai.

Le jury a été désigné et est constitué de cinq experts, à savoir : Monsieur François VALLEE, professeur à Université de Mons qui sera président du jury, Monsieur Jean-Michel DOLS, qui représente 3J Consult, Monsieur Anthony VAN PUTTE, Monsieur Tristan RATZ et Monsieur Pierre MARTIN.

Les projets de directives et leur implication sur l’appel à projets sont toujours à l’étude auprès de mon Administration. Il appert que certaines dispositions pourraient avoir des effets néfastes sur le développement de centrales d’une puissance supérieure de 20 MW. Il est utile de préciser qu’au niveau européen, il ne s’agit encore que d’une proposition de directive, celle-ci doit faire l’objet de négociations au Conseil entre les états membres d’une part et au Parlement européen d’autre part. Mes collaborateurs et l’administration suivent les négociations européennes au plus près. À ce stade, les négociations au Conseil n’ont pas encore démarré.

Enfin, selon le dernier Rapport de la CWaPE, l’électricité verte produite à partir de biomasse pour l’année 2015 s’élève à 1.142.055 kWh soit près 30,5 % de la production d’électricité renouvelable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *