L’implantation de stations CNG et de bornes électriques dans les communes wallonnes

Question écrite à M. Carlo DI ANTONIO Carlo, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal, sur « L’implantation de stations CNG (Gaz naturel compressé) et de bornes électriques dans les communes de Wallonie ». Monsieur le Ministre n’ignore pas l’importance de l’énergie renouvelable à l’heure actuelle, la DPR prévoit d’ailleurs pour la Wallonie de « favoriser l’usage des véhicules électriques ou au gaz naturel, en particulier pour certains secteurs tels que les transports publics et l’administration ». La position importante qu’ont les communes dans la mise en œuvre des politiques environnementales est capitale également.

Il n’ignore pas non plus que, vu la taille de notre pays, mener une telle politique d’un côté de la frontière linguistique mais pas de l’autre n’a pas beaucoup de sens. Il nous expliquait il y a maintenant presqu’un an qu’il était encore d’avancer des options de déploiement et de financement en matière de bornes électriques et de stations CNG puisque l’application de la directive 2014/94 et les discussions sur une méthode de travail entre les différentes Régions et le Niveau fédéral avaient à peine été a entamées.

J’apprends cependant il y a peu qu’au nord du pays, l’homologue flamande de Monsieur le Ministre compte installer 308 bornes stations CNG permettant ainsi aux véhicules roulant au gaz naturel de rouler sans problème. Or, côté wallon, rien n’est mentionné concernant une incitation en faveur de la population en matière de CNG et le budget ne mentionne pas non d’investissement pour de telles stations CNG.

Où en sont les discussions sur l’application de la directive 2014/94 et sur une méthode de travail entre les différentes Régions et le niveau fédéral en matière de stations pour carburants alternatifs ? Monsieur le Ministre a-t-il été prévenu par son homologue flamande de sa volonté d’agir dans les communes flamandes ? A-t-elle souhaité une coordination minimum avec les communes wallonnes ? Quels sont ses plans en matière d’implantation de stations CNG et de bornes électriques dans les communes wallonnes ?

Réponse de M. Carlo DI ANTONIO Carlo, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal. Dans le cadre de la transposition de la directive européenne relative aux carburants alternatifs, nous travaillons de concert avec les autres régions à travers le groupe CONCERE. Les travaux avancent, mais, à ce stade, il est encore prématuré pour faire le point au niveau belge.

En Wallonie, nous avons décidé de consulter le secteur et les partenaires du Gouvernement afin d’établir une liste d’actions favorisant l’usage de véhicules CNG et leurs modalités de mise en oeuvre. Nous avons notamment opté pour l’accélération et la simplification de l’octroi des permis pour accélérer le déploiement. L’arrêté du Gouvernement wallon déterminant les conditions sectorielles relatives aux installations de distribution de carburants destinées à l’alimentation en carburant alternatif gazeux de réservoir de véhicules à moteur, lorsqu’il s’agit de gaz naturel comprimé et modifiant l’arrêté du Gouvernement wallon du 4 juillet 2002 arrêtant la liste des projets soumis à étude d’incidences et des installations et activités classées ainsi que l’arrêté du Gouvernement wallon du 4 juillet 2002 relatif à la procédure et à diverses mesures d’exécution du décret du 11 mars 1999 relatif au permis d’environnement a d’ailleurs été publié au moniteur Belge ce 23 décembre.

D’autres mesures sont en cours de discussions avec mes partenaires du gouvernement. Une décision à ce sujet devrait être prise prochainement.

En ce qui concerne le déploiement de bornes électriques sur le territoire wallon, il n’y a actuellement pas de plan envisagé. Cependant, nous pouvons nous réjouir des travaux menés par le secteur en vue d’un recensement des bornes électriques. Il existe aujourd’hui un site nommé « chargemap » qui fonctionne sur base volontaire, il s’agit d’initiatives privées et nous ne sommes donc pas systématiquement informés des avancées. Selon ce site, plus de 200 bornes existeraient en Flandre, une trentaine en Région bruxelloise et une quarantaine en Wallonie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *