Le ministre Madrane reste attaché à l’élargissement du Grand Large

Question orale à M. Rachid Madrane, Ministre de l’Aide à la Jeunesse, des Maisons de Justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles « sur l’élargissement du Grand Large de Péronnes par un promoteur privé au bénéfice du centre Adeps ». Monsieur le Ministre, en avril 2010, le Gouvernement wallon accordait une révision de plan de secteur pour convertir une zone forestière en zone de loisirs, à Antoing, en vue de permettre le développement du projet privé « Nature & Sport », devenu « Your Nature ». J’ai déjà eu l’occasion de vous entretenir sur la construction de 800 cottages dits « Eco-touristiques » par un promoteur privé dans une forêt, pour laquelle je crains une promotion immobilière sans aucune vision durable.

J’attire votre attention, désormais, Monsieur le Ministre, sur la volonté de plus en plus affichée de ce promoteur de ne même plus respecter ses engagements sur les « compensations ». En effet, pour accorder cette révision du plan de secteur, il avait été imposé des compensations environnementales à la Société de Développement du Bois de Péronnes, dont la réalisation des travaux de suppression de la langue de terre du Grand Large qui empêche actuellement l’organisation de régate internationale sur le plan d’eau.

Dans le permis octroyé, ces travaux doivent précéder tout autre aménagement sur le site : évacuation de 15 000 m³ de terres vers la sablière de Maubray, distante de 2 km. Le permis à cette fin a été accordé le 5 août 2013. Or, dans la presse, nous apprenons avec stupéfaction que les promoteurs du projet s’interrogeraient sur le maintien de cet agrandissement, en raison de leur choix personnel de réduire de moitié leur investissement sur le site (150 millions d’euros tout de même).  Ils préfèreraient allouer ce budget (revu à la baisse) à d’autres travaux plus « utiles », selon leur lecture personnelle évidemment, qui ne tient pas compte des intérêts de la collectivité, dois-je le rappeler ?

Monsieur le Ministre, le Centre Adeps de Péronnes aurait-il changé d’avis sur les bénéfices de cet agrandissement pour les sports nautiques ? De combien de plans d’eau « arrondis », homologués pour l’organisation de régates, disposons-nous en Wallonie ? Avec cette homologation, le plan d’eau de Péronnes ne serait-il pas en mesure de proposer une offre élargie de stages d’entrainement et d’accueils de clubs, et ainsi de se rendre plus attractif auprès des amateurs de voiles contraints de se tourner actuellement vers les Pays-Bas ? La forme du plan d’eau « arrondie » plutôt qu’en « fer à cheval » comme actuellement, n’aura-t- elle pas également un impact positif sur les vents ?

Par ailleurs, avec l’augmentation conséquente d’usagers du plan d’eau, prévue par l’implantation même de « Your Nature » sur le site, un agrandissement n’est-il pas pertinent pour éviter un engorgement de l’espace par moments ? Enfin, la suppression de ce projet d’agrandissement ne risque-t- elle pas de mettre en péril les 2 millions d’euros octroyés à la Marina d’Antoing, rebaptisée « Grand Large du Tournaisis » par les Fonds FEDER pour soutenir le redéploiement touristique et économique de la Wallonie ?

Monsieur le Ministre : les promoteurs ont-ils déjà fait une demande de modification des compensations au gouvernement ? Si oui, quelle a été votre réponse ? Je ne peux que vous inviter à faire respecter les termes de l’accord initial, et de leur rappeler qu’il ne s’agit en aucun cas d’un marchandage avec le Gouvernement et l’intérêt des citoyens, pour satisfaire leurs velléités de maximisation de profits privés.

Réponse de M. Rachid Madrane, Ministre de l’Aide à la Jeunesse, des Maisons de Justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles. Le bénéfice de l’agrandissement du plan d’eau sur les sports nautiques n’est pas négligeable surtout après la rénovation du centre « ADEPS », la construction du centre « Your Nature » et la présence des deux clubs locaux (bientôt fusionnés) à savoir le « PYC » et le  « TYC ».

De plus, vu les fonds européens du « FEDER », le Grand Large et ses alentours seront fortement modifiés. Après cette modification, le club du « PYC » sera agrandi et le charroi touristique local sur le plan d’eau va logiquement devenir plus important. L’ « ADEPS » a marqué à l’époque tout son intérêt pour l’agrandissement du plan d’eau. Elle n’a pas changé d’avis.

Je crains que la ville d’Antoing et les deux clubs locaux de yachting ne soient plus intéressés par ces modifications. La ville préférerait peut-être inciter le promoteur à investir (on parle de deux millions d’euro) dans d’autres domaines. Ces investissements alternatifs interviendraient en compensation du projet « RUE », le plan d’aménagement du territoire local. De leur côté, les clubs locaux de yachting (le « TYC »  et le « PYC ») n’affichent pas de motivation particulière en raison de leur manque de moyens pour gérer des entraînements et des régates.

Pour mon Administration et le développement de ses activités, le projet d’aménagement du territoire, y compris l’agrandissement du lac, doit être réalisé par l’auteur du projet conformément aux accords initiaux.

Pour ce qui concerne les plans d’eau « arrondis » en Wallonie homologables pour l’organisation de régates, il semble qu’actuellement seul le plan d’eau de Froidchapelle réponde aux conditions requises. Si le plan d’eau du « Grand Large » est agrandi à 55 ha (au lieu de 45 ha), il n’est pas exclu que certaines fédérations viennent à Péronnes mais, surtout, dans le cadre de la nouvelle filière « PROgression » du projet pédagogique de l’Adeps, la qualité de l’enseignement qu’elle dispense sera plus élevée et la qualité des stages sera largement améliorée.

D’autre part, la « FFYB » pourra diversifier les lieux de ses stages et le nouveau centre de Péronnes deviendra un lieu de qualité et de choix pour ce type de rendez-vous. Les participants seront accueillis de manière optimale suite aux travaux réalisés sur le centre et sur le lac. Ce sera un gain énorme de qualité. Le centre « Your Nature » n’a pas le même objectif. Il mise plutôt sur l’attrait du tourisme. Dans ce cadre, l’offre d’une activité voile se suffit à elle-même. L’opportunité d’organiser des entraînements et des compétitions ne fait pas partie de ses missions et objectifs.

On peut espérer que l’augmentation de la surface d’eau du « Grand Large » améliore l’écoulement et la régularité du vent. Pour ce qui concerne le fait d’éviter, grâce à l’agrandissement du plan d’eau, un éventuel engorgement de l’espace, comme écrit ci-dessus, les clubs comme le « PYC » pensent plus à leur fréquentation touristique fluviale qu’à la pratique de la voile sur le « Grand large ».

Avec le « FEDER », il est logique que la rénovation du club et de sa marina amène un charroi plus important sur le « Grand large ». Le centre « Your Nature » pense plus que par le passé (où l’on parlait d’un centre « Nature et Sports)  à l’aspect « tourisme » sur le lac avec une activité voile. Au sujet de la mise en péril des 2 millions d’euros octroyés à la Marina d’Antoing, l’ « ADEPS » n’est pas concernée par cette problématique.

Le centre Adeps de Péronnes se positionne comme un « utilisateur pédagogique » (et le seul reconnu) du « Grand Large » et toutes les améliorations du plan d’eau ou de ses abords ne pourront lui être que bénéfiques. Il est à noter que la piscine du centre « Your Nature » n’est qu’à 10 min du centre Adeps et que les premiers entretiens avec la direction du site vont dans le sens de partenariats sportifs possibles. La pratique de la voile ne peut pas échapper à ce partenariat.

En conclusion, j’estime donc que l’abandon de ce projet serait une perte (de moyens et d’argent) pour toute une entité mais aussi pour le centre de Péronnes car l’agrandissement du plan d’eau est extrêmement important pour son développement.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *