Proposition de résolution relative au soutien de la paix et de la démocratie et suivi du processus électoral au Burundi

C’est dans un contexte d’extrêmes tensions que devait normalement se dérouler fin de ce mois le troisième processus électoral post-transition du Burundi. Suite à l’annonce de la candidature de l’actuel Président burundais Pierre Nkurunziza en vue d’un troisième mandat, à l’exacerbation des tensions et manifestations que cela a provoqué et à la tentative avortée de renversement du pouvoir en place, le respect du calendrier électoral initial dans un climat serein et transparent est compromis.

La violente répression des manifestations par les autorités burundaises et la fermeture des organes de presses non gouvernementaux a encore dégradé la situation. Dans ce contexte et au vu de la rapide détérioration des évènements, les risques de voir le pays replonger dans la violence et l’instabilité est grandissant. La présente proposition de résolution vise donc à rappeler notre soutien à l’organisation et à la tenue d’élections libres, inclusives et transparentes au Burundi et l’importance du strict respect de l’accord d’Arusha, des droits de l’homme, du pluralisme des médias et de la liberté d’expression. Et demande en vue de la réalisation de cet objectif dans un climat apaisé et pacifique que cesse toute violence à l’égard de la population, des représentants des médias indépendants et de la société civile burundaise et que soient reportées les élections.

Pour lire le texte intégral de la résolution, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *