La réfection de l’E42 entre le poste frontière de Lamain et l’échangeur E42-A8 de Kain

Question à M. Maxime PREVOT, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine, sur « le chantier de réfection de l’E42 entre le poste frontière de Lamain et l’échangeur E42-A8 de Kain ». Entamé voici désormais un peu plus de deux ans, le chantier de réfection de l’autoroute A8/E42 entre la frontière française et l’échangeur de Kain devait, selon les premiers plannings établis en 2014, s’achever en ce tout début d’année. Les conditions météorologiques, depuis, ont, semble-t-il, causé des retards importants, si l’on s’en tient à la phase de travaux toujours qui est toujours en cours sur le terrain.

Monsieur le Ministre peut-il faire le point sur l’avancement et les échéances de la quatrième et dernière phase de chantier ?

A quel horizon entrevoit-on désormais la réouverture complète de cet axe ? Quand l’accès de l’E42 depuis Froyennes vers Mons sera-t-il rétabli ? Enfin, à ce stade du chantier, Monsieur le Ministre peut-il nous indiquer si le budget initial de 28 millions d’euros HTVA pour les 8 km à réhabiliter dans les deux sera respecté ou pas ?

Réponse de M. Maxime PREVOT, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine. Le chantier visant à réhabiliter en profondeur l’autoroute E42/A8 entre Kain et Lamain est entré dans sa quatrième et dernière phase le 7 novembre 2016. Les travaux se concentrent sur le tronçon allant de l’échangeur de Marquain (E42/A8-E403/A17) jusqu’à Kain, en direction de Bruxelles, soit sur environ 5 km.

Les travaux consistent à :

  • Démolir la voirie jusqu’aux fondations et reconstruire de nouvelles fondations et une voirie en béton armé continu ;
  • Réaliser une troisième bande de circulation ;
  • Poser des écrans acoustiques à hauteur de la chaussée d’Audenarde ;
  • Réparer le réseau d’évacuation des eaux de pluie ;
  • Mettre en place de nouvelles glissières ;
  • Réaliser des travaux sur 6 ouvrages d’art (remplacement de l’étanchéité, réparations de béton et remplacement de joints).

Cette quatrième phase devrait se clôturer, sous réserve des conditions météorologiques, en juillet 2017.

Le chantier dans sa globalité a fait l’objet de travaux additionnels en conformité avec les règles relatives aux marchés publics.
Ceux-ci concernent essentiellement l’adaptation de l’égouttage, la réhabilitation des ouvrages d’art, la signalisation additionnelle, l’évacuation des déchets ainsi que la mise à 3 voies du tronçon Froyennes-Kain. Ce chantier représentera au final un budget de l’ordre de 40 millions d’euros HTVA, financés par la SOFICO.

Mes services, ainsi que ceux de la SOFICO, mettent tout en œuvre pour diminuer les interférences entre les divers chantiers de cette zone et pour rétablir au plus tôt les accès vers Tournai.

(Photo Sudpresse)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *