Une soirée avec l’équipe des Pimenteurs

Le 27 janvier, j’étais l’invitée politique de la soirée d’humour « Les Pimenteurs » à Tournai, à la salle la Fenêtre. Merci à Anne Simon, Loulou Godet, Dominique Watrin et Christophe Bourdon pour leur accueil, leur humour relevé et pertinent. Merci au public, venu en nombre pour rire avec nous, et aider les politiques à ne pas se prendre trop au sérieux. J’ai passé un excellent moment avec vous tous!

Chère Véronique, c’est à moi que revient l’honneur de faire votre portrait, au grand soulagement de deux chauves de l’équipe, que je ne citerai pas !

Mais comment faire le portrait d’un drôle d’oiseau comme vous ? (comme déclamant) « Pour faire le portrait d’un oiseau, disait Prévert, il faut d’abord peindre une cage » > une cage ? pour 1 oiseau cô vous ?!

Même si, même si les cages comme celles que l’on voit à Pairi Daiza, sont une référence pour les politiques puisqu’on y pratique le cumul / des pandas !

Mais non, non, justement, vous, vous allez pratiquer le décumul intégral des mandats et renoncer à votre siège à Ze Vote, l’émission d’éluréalité !

Attention : à The Voice, ce sont ceux qui votent qui sont sur les sièges, tandis qu’à The Vote, faut des votes pour avoir un siège ! Pas de cage ni de poésie à la Prévert donc, contrairement à J. Galant, qui a commis le livre : « je vous dis merde » où elle livre sa vérité toute crue, la vérité nue comme est / ténue la frontière entre drague insistante et agression machiste, selon Catherine Deneuve dont on ne voit pas – avec tous ses liftings – ce que sa plastique / a de neuve !

Mais, bref, ce que vous, vous exprimez, c’est + … galant… Vous avez ainsi emprunté le langage de votre colistière, l’autre madame Non, ex Présidente du cdH / que je ne citerai pas, pour tirer votre chapeau à vos confrères de la politique parce que, comme vous me l’avez confié – là, pour le coup, je vous cite : ils sont fous et qu’il y a une hystérie mortifère démoniaque sur base de radicalisme, d’addiction peut-être aussi d’éléments de substances… Oui, oui, Véronique, la politique est une drogue dure mais vous, vous avez dit stop : pas question que la drogue / dure !

Et ainsi qu’Jacqueline, vous allez dire merde à la politique déçue comme Marc Wilmots, autre sénateur éphéMR ! \ Comme si vous n’connaissiez pas la règle, vous vous êtes mise hors jeu à la façon de Wilmots, donc, même si lui, il connaît la règle du hors jeu ! Comme vous y allez, Véronique ! On savait par ailleurs, quand on vous a invité pour ce samedi que vous balanceriez, et que vous ne seriez pas la mièvre du samedi soir, un peu comme l’émission de Vivacité : c’est Waroux qui l’dites !

Mais vous, vous faites ça avec le sourire, telle la Reine Mathilde avec ses joyeuses entrées, sauf que vous, vous faites votre joyeuse sortie ! Mais : flash-back, évoquons votre diplôme d’ingénieur des mines, qui aurait dû vous permettre de faire face à cette situation explosive, puisque justement l’ingénieur / démine !

Oui, vous avez donc, auparavant, donné dans les carrières, carrières que vous avez abandonnées pour une autre carrière, les délaissant pour faire votre trou en politique !

Et à ceux qui affirment que vous n’auriez pas abandonné ces carrières, je répondrai : La vérité, ciment ! Oui, oui, et vous avez réalisé un vrai coup d’génie : vous avez rejoint le cdH ! Quel trait d’génie… le cdH, le parti humaniste où vous faites fureur avec votre look à la France Gall

Oui, comme elle, vous n’hésitez pas à pousser la chansonnette ! On se souvient de « La groupie d’l’humaniste… » de « Dis, Véro, libre dans sa tête » et enfin, de : « Débranche » ! Alors que Lutgen à Mons, en duo avec Opaline Meunier, interprète : « Meunier, tu sors, ton Bouchez va trop vite ! » Et bingo, Véro, vous déjouez les sondages ! \ Souvent à côté d’la plaque, il est vrai à tel point que plutôt qu’intentions de vote, on parle d’inventions de vote et qu’au lieu de marge d’erreur, on parle de large d’erreur !

Mais bon à présent, vous en avez marre de solliciter les uns et les autres et vous tournez le dos aux urnes et aux autres malgré vos milliers de voix de préférence : hastag, balance ton score !

Oui, vous obtempérez à Benoît Lutgen qui a dit : la rupture est nécessaire et doit être immédiate !

Le mot de la fin étant que de « député.e », député point e, comme le veut l’écriture inclusive que vous défendez féministement vous passez à dépitée / point / barre !

 

RECETTE POUR UN CAKE PIMENTE

Des Pimenteurs, me voilà invitée
C’est trop d’honneur, z’ont vidé le panier
Des politiqu’ Wapi
Restait plus rien, listing quasi fini …..
Démissionnaire, j’entrais dans les critères
Intimidée, quand même franchement flattée
Mes talents pour chanter
Les ont épatés
Enfin, je peux m’tromper
Loulou Godet, Wapirate givré
Dodo Watrin, complètement cinglé
Coquine Anne Simon
Christophe Bourdon, ça nous fait 4’ champions …..
Vont essayer / de me faire parler
Je n’dirai rien, non rien de mes dossiers
Des amis d’Ideta
Du Pont des Trous, ou de Pairi Daiza
Mères porteuses, abattaj’ d’animaux
Climat, CETA, les sujets les plus chauds
On dit je fich’ le brin
Mais je me dis, tout ça ça sert à rien ….
La politique, je l’aime et je la quitte
Seront contents, il paraît que j’irrite
Pour dire la vérité
Je s’rai pas éch’vine, à la Ville de Tournai
Et c’est dommag’, j’ai pas de chic piscine
Mais jusqu’au bout, faudra que j’enquiquine
Il est temps, il est l’heure
Pour notre bonheur
De rire des Pimenteurs…

Véronique, nique, nique
S’occupait d’environnement
Avant le parlement
Cheveux au vent, les yeux bleus
Elle a toujours l’air joyeux,
Elle a toujours l’air joyeux

Après ses années d’unif(e),
Elle trouve un job fascinant
Mais très vite, c’est ça qu’elle kiffe
La vie politique l’attend

Véronique, nique, nique
S’occupait d’environnement
Avant le parlement
Cheveux au vent, les yeux bleus
Elle a toujours l’air joyeux,
Elle a toujours l’air joyeux

Notre bonne Véronique,
Se présente aux élections,
Ce s’ra pas chez les laïques
Au cdH, s’ra moussaillon

Véronique, nique, nique
S’occupait d’environnement
Avant le parlement
Cheveux au vent, les yeux bleus
Elle a toujours l’air joyeux,
Elle a toujours l’air joyeux

Pour être très médiatique
Véronique va innover
Elle produit des super clips
Dont nous on s’est bien moqué!

Véronique, nique, nique
S’occupait d’environnement
Avant le parlement
Cheveux au vent, les yeux bleus
Elle a toujours l’air joyeux,
Elle a toujours l’air joyeux

Toujours prête à battre en brèche
Les préjugés, les clichés
Véronique, notre prêtresse
N’hésite pas à attaquer!

Véronique, nique, nique
S’occupait d’environnement
Avant le parlement
Cheveux au vent, les yeux bleus
Elle a toujours l’air joyeux,
Elle a toujours l’air joyeux

Plutôt que plein de promesses,
Elle préfère des engagements
Alors, avec hardiesse,
Questionne le gouvernement

Véronique, nique, nique
S’occupait d’environnement
Avant le parlement
Cheveux au vent, les yeux bleus
Elle a toujours l’air joyeux,
Elle a toujours l’air joyeux

Parfois la pauvre fillette,
Par l’ennemi est agressée
Mais jamais cette suffragette
Ne se laisse démonter

Véronique, nique, nique
S’occupait d’environnement
Avant le parlement
Cheveux au vent, les yeux bleus
Elle a toujours l’air joyeux,
Elle a toujours l’air joyeux

Cette année 2018,
Sera la fin du mandat
Pas de place reconduite
Péruwelz s(e)’ra cahin-caha!

Véronique, nique, nique
S’occupait d’environnement
Avant le parlement
Cheveux au vent, les yeux bleus
Elle a toujours l’air joyeux,
Elle a toujours l’air joyeux.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *